vendredi 3 avril 2009

intérêts et principal

ELEVE LIBRE
de Joachim Lafosse

On me l'avait annoncé dérangeant, je l'ai trouvé, comme mon copain Zvezdo plutôt... déprimant.Un angelot blondinet qui ahane fort au tennis mais a des problèmes en classe est pris en main par un trio (deux hommes et une femme) d'amis de sa mère (prédateurs ? manipulateurs ?) qui vont  s'attacher à parfaire son éducation : en maths, en philo et en allemand, certes, mais d'autres domaines bien plus... physiques aussi.
Jonathan Zaccaï est très bien dans un rôle casse-gueule et plutôt déplaisant (mais, finalement le blondinet ne l'est-il pas moins, déplaisant ?) Fort heureusement, (et c'est ce qui le sauve) le film ne joue pas sur le voyeurisme et tout se passe en off. Pensé au terme de petite pute, utilisé dans Le plaisir de chanter. En suis sorti très mal à l'aise. C'était le but, je pense.

19038977_w434_h_q80

Posté par chori à 06:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]