mardi 7 avril 2009

"faut faire quelque chose de spécial quand on sort ensemble ?"

MORSE
de Tomas Alfredson

Un film étrange. Générique silence complet, de la neige qui tombe... L'histoire d'amour (?) d'un blondinet et d'une brunette, d'une douzaine d'années environ, sauf que le blondinet en question est un maigrichon à lunettes souffre-douleur de ses camarades d'école et que la brunette lui avouera avoir douze ans "depuis un certain temps" et s'avèrera n'être rien de moins qu'une vampirette.
Un film très très loin du folklore habituel (pas la moindre gousse d'ail ni, encore moins, la moindre canine saillante en vue) juste une métaphore sur la rencontre de deux solitudes urbaines contemporaines (enfin, le film est censé se passer dans les années 70...) d'une lenteur et d'une sobriété assez fascinantes, suffisamment pour que les quelques "images-choc" (un visage défiguré à l'acide, un corps qui s'embrase) n'en apparaissent que plus déplacées, et presque injustifiées.
C'est scandinave, et donc plutôt givré (ça devient un peu une habitude) mais plutôt dans le genre cotonneux glacé hypnotique que dans le nonsense loufoque et brise-glace (quoique la dernière scène, celle de la piscine...)
Quelques jours après l'avoir vu subsiste surtout le souvenir d'une histoire d'amour un peu maladroite, de neige qui crisse, de bouche barbouillée, quelque chose de, paradoxalement, aussi doux qu'amer. Atypique.

19051152_w434_h_q80

Posté par chori à 06:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]