samedi 9 décembre 2017

los pies niquelados

206
LAS MARIMBAS DEL INFIERNO
de Julio Hernández Cordón

Vu sur le ouaibe (vimeo) grâce à la gentillesse du distributeur qui nous a fourni un lien pour ce. Un film qui se passe au Guatémala, par un réalisateur  auteur de quatre films, dont celui-ci est le premier à sortir en France (allocinoche annonce qu'au autre est sorti en dvd en 2016 : Te prometo anarquia, joli titre et jolie affiche d'ailleurs :

te-prometo-anarquia-cartel2

et je découvre que c'est distribué par Optimale et que c'est donc furieuement LGBT, Petit Papa Noël, apporte-moi donc ça...)
Mais revenons à nos moutons. ils sont trois : Don Alfonso, joueur de marimba, interviewé seul au début du film dans sa maison vide où il nous explique qu'il est victime d'un rackett de la part d'un gang, puis Chiquillin dit Chiqui, son neveu, qui vient juste de s'évader de prison et lui a trouvé une planque, et enfin El Blacko, leader et batteur d'un groupe de heavy métal. Alfonso est plutôt du genre placide et peu loquace, Chiqui au contraire est un crevetton (qui sniffe de la colle) démerdard et volubile, tandis qu'El Blacko cumule les étiquettes, pas forcément compatibles à première vue : hard-rockeux, religieux fraîchement converti, et médecin remplaçant.
Ces trois là vont tenter de mettre en place un improbable projet : monter une groupe métal+marimba, Las Marimbas del infierno.
Le film appartient à ce genre de plus en plus prisé, le documentaire fictionné (ou la fiction documentarisée) où chacun des acteurs joue son propre rôle, et on ne peut qu'être séduit par l'ensemble, cette petite bulle de fiction légère en plein milieu d'un pays qui est dans une sacrée merde...
Le film est court (1h15 tout mouillé avec le générique) et il fait -par son apparente simplicité- plaisir à regarder... Filmé a minima, mais rentablisant le moindre des quetzales qu'il à coûté. Un joli - et inattendu- bonheur de cinéma, qu'on ne peut qu'avoir envie de défendre et de soutenir et de promouvoir, mais dont la carrière risque de pâtir d'un titre malin, sans doute, mais  susceptible d'égarer son public potentiel (non ce n'est pas du tout une série z avec des métalleux guatémaltèques morts-vivants...).

5794268
l'affiche française

2613800

5984095

0009095
et nos trois amis...

 

.

Posté par chori à 06:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]