Bon, normalement ça ne se fait pas trop et j'espère que je ne vais pas me faire fouetter ni arracher les yeux ni déconsidérer... Je vous recopie in extenso des voeux d'autres gens que j'ai trouvés très beaux, et que donc j'aurais aimé avoir écrits, et desquels ça serait dommage que vous ne profitiez pas.

1)

"Bonne Année malgré tout

Les années se suivent, et malheureusement se ressemblent.

Les fanas sorciers de toutes les chapelles continuent, au mieux à vouloir nous imposer leur façon de vivre, au pire, leur façon de mourir. Un éditorialiste du figaro et un chanteur qui n’a rien inventé mais planqué son fric en Suisse et soutenu de grands hommes politiques comme le nain ont été élevés au rang de héros nationaux.

Nos politiciens (et ceux d’ailleurs) continuent à présenter un retour vers les conditions de travail du début du siècle dernier comme un progrès. Les gens se recroquevillent de plus en plus dans leur pays, leur région, leur ville, leur quartier, leur famille … Bref ça chie dans la colle.

Donc les choses étant ce qu’elles sont, et non ce que l’on voudrait qu’elles fussent, je vous souhaite à tous beaucoup de bonnes lectures, à partager avec ceux qui savent les apprécier, d’excellents moments avec vos proches, famille, amis, collègues … des fou-rires, des moments de convivialité autour d’une bière, d’un thé, d’un coup de rouge, d’un armagnac … près du feu, en fasse de la mer, dans un bon fauteuil, au sommet d’un montagne, au bord d’une rivière …

Bref, je vous souhaite, le plus possible, d’arriver à faire abstraction des cons pour passer de bons moments."

Bises à tous et bonne année.

Sinon, promis, bientôt je reparle bouquins, mais là je viens de passer quelques jours avec des copains perdu de vue depuis longtemps, et entre les ballades, les repas, les tchatches ou les parties de cartes jusqu’à tard dans la nuit, je n’ai pas trop eu le temps de lire.

(les premiers viennent de mon blog polar chéri chéri  (à qui je dois, l'année dernière, les découvertes concomitantes de Carl Hiaasen, Tim Dorsey et Mark Haskell Smith ! c'est dire si je l'aime!) Actu Du Noir (Jean-Marc Laherrère),que vous trouverez

et les suivants sont d'une amie très chère (et de plus de 30 ans!), mon amie Mimi, et furent reçus par mail :

2)

"Chers amis,

Je vous souhaite le goût des choses. L’odeur des fleurs et du foin coupé, la douceur des forêts profondes, le chant des rivières, les gouttelettes de rosée dans l’herbe fraîche, le silence des neiges et au loin les aurores boréales.
Je vous souhaite le rire, oasis des jours sombres. Et d’autres éclats de rire, une danse les jours de soleil.
Je vous souhaite les rêves et les utopies, le refus de l’injustice, la force de dire non, la lumière contre la nuit, la beauté contre la laideur.
Je vous souhaite le goût des autres, des rencontres. L’impatience de découvrir d’autres horizons, d’autres cultures, d’autres quartiers, d’autres pays. L’impatience de créer des liens nouveaux, la curiosité vis à vis de l’autre, celui qu’on côtoie, celui qui arrive de loin : la vie comme une porte ouverte.
Je vous souhaite l’amour dont l’amitié est une forme. L’amitié aussi donc !
Mes amis, je vous souhaite une belle année 2018 !
Michèle"

3)

" Bon, je ne vais pas vous souhaiter une bonne année, parce qu'elle ne peut pas être bonne... C'est impossible, avec tout ce qui s'annonce... faut dire essayons de nous en sortir, l'année qui vient et les années à venir, puisqu'on nous a tous mis dans la merde, souhaiter Bonne Année ce serait un peu se foutre de la gueule des gens, alors je dirai Bonne Année mon cul..."

Benoit Poolvorde, dans un lien envoyé par M. en réponse à mon propre sms du 1er janvier au matin,