une liste de malheurs, bobos, contretemps, déconvenues et autres contrariétés survenues en moins de 24h :

la veille :
1) l'appareil-photo cassé (Gare besançon-Viotte, 18h, 05/09/18)
(qd je l'ai sorti de l'étui, il ne marchait plus)

2) la  mystérieuse disparition de Catherine P.
(elle prenait pourtant le même train que nous, avec sa cousine et son chien, on ne l'a jamais revue)
3) les "autres" horaires de bus de St Cloud
(qui n'étaient pas censés rouler après 20h)
4) le numéro du bus pas tout à fait le bon
(mais presque)
5) la rue de la porte jaune
(mon ami J-M T. aurait parlé de Golgotha)
6) la machine à dormir inutilisable
(parce que j'ai oublié d'emporter la prise et que j'ai donc transportée pour rien!
le jour-même :
7) les tickets de métro perdus
(8 sur 10)
8) le Quai Carnot dans le mauvais sens
(et donc, aller et retour, et donc re-suée à l'arrivée)
9) la rue du studio est la seule qui n'a pas de plaque
10) la prise de tête avec les fringues
11) le petut-déj minimaliste
12) le cadeau (...)
13) pas de repas de midi
14) la pluie en sortant du bâtiment
15) le retard des trains à cause d'un accident de personne (Gare de l'Est, 16h40, 06/09/18)

... ça fait beaucoup, quand même, non ?

a posteriori (le lendemain) :
16) j'ai laissé dans la chambre la moitié de mon chargeur téléphonique (la prise secteur, en fait)
17) en defaisant ma valise, je m'aperçois que je suis parti avec, en plus de mon jean, un autre, appartenent à notre adversaire, amis que je ne peux pas mettre (il n'est pas gros, lui!)