*

mon ami Philou m'a appris que
"chaque fois qu'on boit de la bière, on pisse du glyphosate"

*

 à mon âge, je n'ai toujours pas intégré le fait que je suis censé me raser tous les jours

*

Catherine ne cliquette plus
(grâce à l'intervention de son garagiste)

*

 Ohlala j'ai renversé du vin sur la jolie nappe de Francette 
d'un côté on a dit  sel fin et de l'autre jus de citron :
c'est -incontestablement- le citron qui a gagné

*

 paronyme est-il synonyme de synonyme
ou plutôt synonyme d'homonyme ?

*
je ne sais pas pourquoi mais, dès l'intro,
certains morceaux des Stranglers des années 90
me font invariablement venir les larmes aux yeux
(surtout Always the sun et Midnight Summer Dream, en fait)

*
(belles phrases idiotes que je ne comprend pas)
"Mais il ne serait pas juste de réduire le film à ce qu'il n'est pas ou à ce qu'il prétend être."
Hugues P. (Les Cahiaîs)

*

je fais des rêves surpeuplés
(sans doute une façon de compenser)

*

faire en sorte de ne plus avoir honte

*

" deux détectives au sujet desquels le lieutenant Ronelle Deacon m'a informé qu'ils seraient infoutus de trouver leurs bites, même à l'aide d'un miroir et d'un détecteur de bite, ce qui m'avait beaucoup fait rire à l'époque." (Eoin Colfer)

*

ces voleurs de chez Tropicana qui réduisent proportionnellement un pack de jus d'orange
pour qu'il ne contienne plus que 0,85l (on ne voit presque pas la différence)
tout en conservant (bien sûr) le même prix

*

(Suis-je un monstre ?)
L'incendie de Notre Dame ne me fait ni chaud ni froid...

*

si je bénéficiais d'une arme de service, je profiterais de l'opportunité

*

(hihi) mangé de l'agneau pascal en ce vendredi saint

*