vendredi 13 mars 2020

tonie & didier

tonie-marshall

Tonie Marshall, déjà, d'abord, c'était la fille de Micheline Presle.
Je l'ai d'abord connue actrice, dans les années quatre-vingt, dans les très aimés films de chez Diagonale : d'abord le -pour moi- mythique QUI TROP EMBRASSE, de Jacques Davila, en 1986, puis, la même année, le touchant BEAU TEMPS MAIS ORAGEUX EN FIN DE JOURNEE, de Gérard Frot-Coutaz, puis, en 1989, toujours Diagonale, LE CHAMPIGNON DES CARPATHES, de Jean-Claude Biette, et encore Jacques Davila, en 1990 pour LA CAMPAGNE DE CICERON...
Puis ce fut la découverte de Tonie Marshall réalisatrice, avec le sympathique PENTIMENTO (1989, avec Antoine de Caunes), puis l'intriguant PAS TRES CATHOLIQUE (1994, avec la grande Anémone en détective) avant l'emblématique (et très réussi) VENUS BEAUTE INSTITUT, (1999, Nathalie Baye Audrey tautout et Mathilde Seigner, et un casting en béton armé -et fémisinissime- coté clientes) qui lui valut quatre César (et le statut particulier d'unique réalisatrice récompensée dans ladite cérémonie, hihi)
J'ai toujours eu beaucoup de sympathie pour cette dame.
Elle est morte hier, "des suites d'une longue maladie"...

19224357

1f5fed75-235b-42ed-af4e-ec5fbdab9d55

*

cr,640,450-49dba6

Hier aussi, et lui aussi "des suites d'une longue maladie" est décédé Didier Bezace, acteur de théâtre, habitué des seconds rôles au cinéma (LES VOLEURS d'André Téchiné, CA IRA MIEUX DEMAIN, puis C'EST LE BOUQUET de Jeanne Labrune, ) mais surtout cher à mon coeur cinéphile pour sa solide -et très juste- prestation dans le magnifique L.627 de Bertrand Tavernier...

L

 

Posté par chori à 07:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]