lundi 23 mars 2020

CCCC7


mon ami Philou est un observateur, je serais plutôt juste un chroniqueur

*

deux jours avec la boîte aux lettres vide : where is my téléramuche ? where are my two Libé ?

*

chaque jour ça change : les gens qu'on appelle et les gens qui vous appellent
(et dimanche relâche / à part mon appel quotidien avec dodo)

*

j'ai fini par me décider et je suis sorti à 8h et quelques pour aller faire des courses de malade au Monop* (j'avais prix deux gros sacs, mais bon quand on est à pied les sacs ça pèse lourd (surtout avec 6 litres de lait d'un côté et quelques kilos de patates de l'autre...) suis rentré (en m'arrêtant fréquemment et en soufflant comme un phoque) en m'arrêtant chez le boucher-charcutier-traiteur du coin, et revenu jusque chez moi en ahanant et en soufflant et en pestant. Scrogneugneu (Marie, ceci est, je viens de l'apprendre, une déformation de sacré nom de dieu, proféré par un vieux militaire bougon)
PUIS ayant posé mes courses à la maison, muni toujours de ma fameuse attestation dûment datée et signée, je me suis dit "tiens pourquoi pas en profiter ? " et suis ressorti pour aller chez le boulanger (deux baguettes encore toute chaudes et... des madeleines faites maison), en passant -de loin- par le marché (aussi désert que tristounet).

* au Monop, scène prise sur le vif : une vieille chieuse, restant, pour bien exprimer son mécontentement et sa désapprobation,  à au moins 5m de distance des clients précédents, trois jeunes serrés l'un contre l'autre, qui passaient en caisse avec des grandes bières (et, probablement, beaucoup de petites pièces car l'opération a pris des plombes)

*

sfr de merde : il semblerait que quand je suis à l'intérieur, je ne reçoive quasiment aucun sms mms ou autre whatsapp, du coup quand je sors, comme ce matin, dès que je mets le pied dans la rue j'en reçois vibreur vibreur vibreur etc. au moins 20 d'affilée

*

changer la déco intérieure :

remplacé

DSC04136

par

DSC04138

(qui est a priori plus sybillin : non non je n'ai rien contre la haute-couture (quoique) ni contre les films d'animation ricains (re quoique) mais bon vous m'avez compris (puisque d'aucuns ont parlé de guerre...)

* dimanche :

"Les enfants s'ennuient le dimanche
Le dimanche les enfants s'ennuient
En knickerbockers ou en robes blanches
Le dimanche les enfants s'ennuient

Vienne, vienne
La semaine
Lundi, mardi, jeudi
Car la rue est toujours pleine
De lumière et de bruit!"
Charles Trénet
mais Dimanche c'est aussi un super morceau des Limiñanas avec Bertrand Belin, et un beau clip en noir et blanc avec les mêmes, + Emmanuelle Seigner et un beau barbu en costard, visible sur youtubemuche
*

orei12a3

J-40

Posté par chori à 06:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]