c'est le ouiquinde, mais ça change rien (c'est tout pareil) -tiens c'est peut-être le(s) jour(s) où on peut éventuellement s'autoriser à traîner en pyjama, non ?

 

6e85e4f8b2667678e0aeb73c8bfff6d3

*

"Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé) que vous n’avez fait qu’un somme, pendant que ces visions vous apparaissaient. Ce thème faible et vain, qui ne contient pas plus qu’un songe, gentils spectateurs, ne le condamnez pas ; nous ferons mieux, si vous pardonnez. Oui, foi d’honnête Puck, si nous avons la chance imméritée d’échapper aujourd’hui au sifflet du serpent, nous ferons mieux avant longtemps, ou tenez Puck pour un menteur. Sur ce, bonsoir, vous tous. Donnez-moi toutes vos mains, si nous sommes amis, et Robin prouvera sa reconnaissance." (Le songe d'une nuit d'été, William Shakespeare)

*

Ce moment que j'adorais, la toute fin de la pièce, tandis que je/Puck déambulais, parmi tous les acteurs endormis, et où je terminais en funambule, sur le rebord de la scène... 

*

ohoh j'ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux ce matin (on est samedi), mais des larmes aux yeux de joie, pas de chagrin ni de  tristouillerie, non, des larmes de "bonne" émotion, d'abord avec Emma au téléphone, puis en m'aventurant à faire les courses (chaque fois que je sors ça me prend à la gorge), puis en lisant les mails de René, puis en découvrant Cinétek* (j'en reparle plus bas), puis en lisant les commentaires de Blaireau 58 sur le blog... une matinée lacrymalement riche (ou richement lacrymale ?)

*

je me sens assez à vif (mais comme une orange qu'on a épluchée ainsi plutôt que comme un supplicié moyen-âgeux ou du genre qu'on aurait écorché vif, hein)

Peler_a_vif5_bis

*

* j'adore le cinéma, j'adore aussi les listes, alors imaginez mon bonheur en découvrant () CinéTek, qui a, entre autres, demandé à des cinéastes de donner la liste de leurs 50 films préférés : quel bonheur de parcourir ces listes et de découvrir que Nanni Moretti aime Les roseaux sauvages, L'Ami Américain, et la Trilogie de Terence Davis comme moi, que Pascale ferrand aime L'Homme à la caméra, Le sixième sens et Yi-Yi comme moi, que Corneliu Porumboiu aime Khroustaliov, ma voiture! comme moi, que Raymond Depardon aime Au fil du temps comme moi, que Riad Sattouf aime Uzak et Nuages de mai comme moi, que Céline Sciamma aime Rencontres du troisième type et Un jour sans fin, comme moi, et tutti quanti... allez-y jeter un oeil, ça devrait vous plaire (onglet "les listes") De quoi bien sûr me donner envie illico d'aller la faire moi aussi, cette fameuse liste de 50 films (affaire à suivre, donc)

*

comme si de rien n'était...

*

barbe

la barbe de cet homme a un côté anxiogène je trouve, non ?

*

Pascal m'envoie de Bellou et par mail le compte-rendu de la  visite d'une pyramide, en compagnie de Malou et de Rebecca (que j'aurais sans doute trouvé, justement, un peu anxiogène  -je crains un peu hihi le confinement-), où je l'ai  imaginé en Indiana  Pascal (à qautre pattes dans le noir, à reculons, avec le télephone entre les dents) mais qui a le mérite de nous faire voyager sans bouger  et de nous dépayser agréablement

*

le plaisir de manger une salade endives / noix / pommes / comté (ça croque ça craque ça crountche) qu'on a passé un certain temps à préparer on pourrait presque dire, amoureusement (ça faisait quelques jours que je n'avais plus de légumes frais)

*

Wh*tsApp sur mon téléphone fonctionne par intermittence, par éclipse, ça m'énerve, et j'ai donc fini par l'installer sur mon ordi...

*

et c'est cette nuit qu'on change d'heure!

*

29

J-36?