jeudi 30 avril 2020

CCCC45

(décidément, la nuit...) 5h50, une voiture est arrêtée en haut de la rue St Georges, tout phares allumés (ça arrive) à la leur du plafonnier on devine quelqu'un qui bouge côté passager, s'ouvre alors la portière côté conducteur, en sort un mec à casquette qui part vers la gauche (il descend ma rue, s'ouvre alors la portière côté passager, en sort une jeune fille qui appelle visiblement le garçon, à plusieurs reprises, et part dans sa direction (la voiture est toujours immobilisée au carrefour, portes ouvertes et phares allumés (je change de fenêtre) elle l'a rejoint, il parle fort, il titube, s'appuie contre une bagnole garée là*, ils s'empoignent un peu, elle le soutient, elle le raisonne, ils reviennent cahin-caha vers la voiture, mais cette fois c'est elle qui monte côté conducteur, tandis que lui, de l'autre côté, s'y reprend à deux fois avant de remonter (il a failli monter à l'arrière), les portières de ferment, arrive à ce moment une autre voiture, derrière eux, la voiture redémarre, semble hésiter un bref instant sur le chemin à prendre, et tourne finalement à droite circulez ya plus rien à voir

*

l'esprit des murs :
(qui ont perdu beaucoup de leur humour je trouve mais bon visiblement l'heure n'est plus à la rigolade... j'espère qu'avec le déconconfinement, ça va redémarrer hein)

tumblr_q9ibv5ZD211vrof52o1_1280

*

Le cocovirus a désormais tué plus d'Américains que la guerre du Vietnam

Avec plus de 58 000 morts en deux mois, l'épidémie a fait plus de victimes américaines que la guerre du Vietnam en deux décennies.
(franceinfo)

*

l'esprit des murs 2 (même remarque que supra)

tumblr_q9ibu9iCCp1vrof52o1_1280

*

capture_decran_2020-04-27_a_11

MINUIT pastille canadienne avec Roman Frayssinet, confiné au Canadza avec Oussama et Anas, en joual non sous-titré et c'est ça qui est bien (trois mecs au lit qui jasent avant d'éteindre la lumière)

*

les politiques politiquent, le gouvernement gouverne, les actionnaires actionnent, les tradeurs tradent, les grands patrons grand-patronnent, le médef médeffe, les angoissés angoissent, les ronchons ronchonnent, les jardiniers jardinent, les journalistes journalisent, les optimistes optimisent, les flics fliquent, le président préside, les vieux vieillissent, les couples s'accouplent, lles célibataires se célibattent, les familles se familiarisent, les vieux vieillissent, les jeunes jeûnent, les chômeurs chôment, les croyants croient, les curés curent, les blogueurs bloguent, la vie va, quoi...

*

Plan de déconconfinement : tous les enseignants porteront obligatoirement un masque
Ces masques grand public seront fournis par le ministère de l'Éducation nationale. (franceinfo)

*

cette journée : allumage de l'ordi, pipi, écriture sur la page CCCC45, lecture des mails et de diverses pages, ricoré et biscottes, lecture des sms éventuels sur le téléphone, deux épisodes (5 & 6) du Bureau des légendes (ça commence à devenir vraiment prenant), trois parties de scrabble -gagnées- avec des inconnu(e) virtuel(le)s, un coup de fil à Manue suite au message qu'elle m'a laissé ce matin sur whatsapp (que le CCCC44 n'était pas en ligne), une recherche dans les mails pour trouver celui des Eurocks traitant du remboursement des billets de l'édition 2020, un message à Manue pour dire que je lui ai fait suivre le mail, repas sur le pouce (reste de tarte aux fromages, un yaourt, un verre de Viognier), un café qui se prépare, connection sur scrabblepro, je suis en avance, coup de fil de Catherine P., quatre parties à la fin de chacune desquelles le service me déconnecte à chaque fois, une siestounette (45' avec la machine à dormir), un peu de lecture aux toilettes, tiens, et si je faisais la vaisselle ?, vaisselle, essuyage, observation et photographiage des deux jeunes voisins gays qui semblent eux aussi avoir des problèmes de rétroviseur (la voiture est celle* contre laquelle le monsieur de ce matin et sa copine  s'étaient un peu bousculés), encore un peu de recherches et de copier/coller pour le CCCC45 et voilà il est 16h59

*

2904libé

*

1309840-velo_confinement-checknews-beauvau

un panneau qui a soulevé beaucoup d'interprétations et de questions...

*

«Nous sommes descendus nous baigner. La mer, à la fin du jour était comme de l’air plombé. Je vis mon père partir à la nage dans le velours, l’huile et le plomb de la mer, et partir seul, très loin. La nuit fermait la mer. Pour moi, il n’y avait pas de retour possible, d’ailleurs il n’est pas revenu.» (Anne de Stael, à propos de son père Nicolas)

*

Impérieux, vous avez dit ?

*

Orne : 28
Nièvre : 22
Haute-Saône : 69
Doubs : 116

*

30

 

 J -13?

 

Posté par chori à 05:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 28 avril 2020

CCCC44

5h45 : ouvrir la fenêtre, et, dans le silence parfait de la nuit, enregistrer pendant une minute le chant des oiseaux

*

(à Philou) la présence immarcescible des arbres

*

telechargement_1_36831d1f-7c3c-426c-af2a-93fcc86660e4_grande

(c'est vrai que, sur le coup, ils se sont bien bien foutu de la gueule du bon peuple)

*

"Contrairement à ce qu'affirme l'exécutif depuis le début de la crise, la doctrine visant à détenir un stock stratégique d'un milliard de masques était inchangée depuis dix ans. Alerté dès 2018 sur la pénurie, le ministère de la Santé n'a pas réagi.

Pendant des semaines, le ­gouvernement a tout fait pour le dissimuler. Au mois de février, alors que le coronavirus se propage déjà en France, le stock de masques de l’Etat est pratiquement à sec. Une situation qui n’empêche pas Jérôme Salomon, le directeur général de la santé (DGS), d’assurer avec aplomb qu’aucune pénurie n’est à craindre. Au même moment pourtant, soignants libéraux, personnels hospitaliers et même autorités régionales de santé sont dans le noir. Le ministère de la Santé ne leur donne pratiquement aucune visibilité sur les livraisons de ­masques à venir et acte, sans le dire, une gestion au compte-gouttes des stocks publics.

Mi-mars, après plusieurs semaines d’inquiétude, les autorités consentent enfin à communiquer l’état du stock stratégique disponible en ­janvier : 117 millions de masques chirurgicaux et aucun masque FFP2 (modèle plus protecteur), contre respectivement 1 milliard et 600 millions dix ans plus tôt. Mais le gouvernement, par l’intermédiaire d’Olivier Véran, le ministre de la Santé, réfute une gestion de la ­pénurie et se défausse à plusieurs reprises : cette faiblesse initiale des stocks serait due à un changement de doctrine et de décisions vieilles de près de dix ans. Un véritable mensonge d’Etat. De nouveaux ­témoignages et documents consultés par Libération permettent en ­effet de démontrer les errements du gouvernement et la responsabilité du ministère de la Santé dans ce désastre." (Libé)

*

L'allocution (de 15h) génère des problèmes d'élocution (je n'en parlerai donc pas (ni ne l'écouterai).)

*

 

1309432-capture-d-ecran-2020-04-25-a-003520

(assez) mauvaise pioche pour nous

*

vers d'autres rivages...

97827436360299782743636517ob_e71d8f_faites-nous-la-bise9782743634087

9782743623661978274362399997827436119899782743642457

9782743619701978274361757897827436166019782743615123

9782743615482978274361469097827436132669782743644871

9782743611804978274360796897827436088049782743613440

9782743609160978274360790697827436083789782743607487

9782743607692978274360626897828693098769782869300293

9782743606015978274360613897828693022119782743648947

9782869309265978274360025997827436003589782743600556

9782869309197978286930759997828693084119782743601973

9782869307353978274360055697828693016349782869307490

9782743606770978274360409797827436441549782743648565

ce que je me suis amusé à faire (c'est assez long et minutieus) pour m'abstenir d'aller écouter le discours de cce cher E.P, et chose curieuse, la seule couverture que je n'ai pas pu faire entrer dans ce tableau, elle "dépassait" vraiment, c'est celle-ci :

9782743613020

ce qui, je trouve est plutôt bon signe, non ?

*

Screenshot_2020-04-28 Infographic - Facial Hairstyles and Filtering Facepiece Respirators - FacialHairWmask11282017-508 pdf(1)

*

 

29

 

 J-14 ?

Posté par chori à 06:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

CCCC43

*
4h du matin, cette scène qui m'intrigue  quand je passe devant la fenêtre (j'allais pisser) : une voiture qui arrive devant notre porche, la portière s'ouvre, le conducteur en descend (le moteur tourne toujours), avance sous le porche (ça dure quelques secondes) remonte dans la bagnole, ferme la portière, fait marche arrière et repart sur les chapeaux de roues... je suis tellement intrigué que je sors de l'appart et que je descend en pyjama pour voir ce qu'il aurait pu déposer : rien, juste la sensation, à cet instant d'un silence absolu (assourdissant).

*
(bout de rêve) je suis dans une grande maison avec un couple et une petite fille
Françoise arrive, elle voudrait ma dernière canette de coca zéro, je suis embêté, je lui dis que le frigo est dans la chambre de la petite fille et que je ne voudrais pas la réveiller...
(plus tard) j'y vais, la chambre est vide, le frigo en question est une petite table de nuit en acajou un peu vieillotte, avec des ferrures, quand j'ouvre la porte, le volume intérieur est ridiculement réduit, et il n'y a aucune canette de coca
(pendant la nuit) je me retrouve dans le couloir avec le propriétaire des lieux (Jean-Louis D.) Il est dans une encoignure (tiens mais c'est le couloir de la maison où j'ai passé mon enfance) me regarde je me rapproche et comme dans un film nous commençons à nous embrasser (mais je me dis qu'il y a un problème, comme si nous ne savions plus vraiment -pas encore ?- le faire, un problème de langue(s) qui tourne(nt),
et ça me chiffonne qu'il y ait de la lumière dans la cuisine, je tends la main pour appuyer sur l'interrupteur, il y en a deux côte à côte, j'appuie sur celui de gauche et J-L commence à s'énerver, en criant que celui-là ne fonctionne pas
(réveil)

*
"C'est pas parce qu'on tousse qu'on a forcément le cocovirus..."
("C'est pas parce qu'on a le cocovirus qu'on tousse forcément...")
moralité : Tout est dans toux
(et dans non-toux)
(et réciproquement)

*
Lozère forever

"J'ai un terrain de 2 000 m2 à l'entrée d'un vieux village, je peux voir les arbres et les collines, le clocher de l'église au loin et les champs de blé en train de pousser..." Pour Gilles Sieutat, habitant de La Canourgue, en Lozère, les mesures de confinement instaurées le 17 mars n'ont pas provoqué de chamboulement dans son quotidien. La vie suit son cours, paisiblement. "Je me déplace deux fois par semaine pour faire des courses, acheter des journaux, etc. Le reste du temps, je bricole, je jardine, je passe du temps sur internet... raconte-t-il au téléphone. C'est un univers très agréable, incontestablement." (franceinfo)

*

 2 : C’est le nombre de fermes à visons bouclées dans la région du Brabant-du-Nord dimanche par les autorités néerlandaises après la découverte d’animaux testés positifs au cocovirus qui avaient montré des difficultés à respirer. Ils ont probablement été infectés après un contact avec des humains, plusieurs employés présentant des symptômes. Une étude chinoise a montré que le Sars-Cov-2 peut s’installer dans le corps des furets, qui font partie de la famille des mustélidés comme les visons. Le virus touche aussi les chats et d’autres félins comme les tigres et les lions, mais pas les chiens, ni les cochons, les poulets ou les canards. (Libé)

*

S'amuser à un EVJF & EVG | Enterrement de vie de célibataire
(rions un peu)

"Hier, Jean-Michel B. se lève comme un dimanche, lit le JDD et est tout content de voir un article expliquer pourquoi le Danemark rouvre déjà ses écoles. Ni une ni deux, le ministre se dit que c’est une bonne matière "pour nourrir la réflexion", comme il le tweete, et répondre aux critiques nombreuses et variées sur le retour en classe, certes progressif, le 11 mai. Bizarrement (bis), ce tweet sera ensuite supprimé. L’exemple danois n’était peut-être pas le plus pertinent pour soutenir une réouverture précoce des écoles françaises. La situation hexagonale (nombre de cas avérés de contaminations au Covid et nombre de décès) est bien plus proche de celle de l’Italie (26 000 morts) que du Danemark (418 morts). Le jour même, le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte annonçait lui que "l’école rouvrira en septembre", pour ne pas mettre "en jeu la santé des enfants", soulignant que "tous les scénarios préparés par un comité d'experts prévoyaient des risques élevés de contagion en cas de réouverture avant septembre"." (Libé/ChezPol)
(Sacré Jean-Mimi, hein)

*
tiercé Libé :
1) Dom (7h40)
1) Pépin (8h11)
3) Sylvain (9h40)

*

rodolphe-burger-bleu-bac_jDAWpenG

zic : du bonheur grâce à Dernière Bande, la boîte de prod de Rodolphe Burger, à la liste de diffusion dont à laquelle je me suis inscrit, mais là c'était vraiment Rodolphechounet qui m'a écrit, une grande lettre, avec plein de bonnes nouvelles : son prochain album Environs, sortira fin juin, album dont le premier extrait est déjà en ligne, un morceau intitulé Bleu bac, dont on peut visionner le clip sur y*utube..., un morceau très burgérien, qui me tombe bien dans l'oreille (un mec qui écrit une phrase comme "j'ai vu le chocolat tenter de me convaincre d'arrêter" ne peut pas être tout à fait mauvais hihi), et, l'avantage avec youtubemuche (et les algorithmes ?) c'est que à droite de l'écran il me propose une liste de clips, et je découvre quelques merveilles, en très peu de temps : un duo Burger/Christophe sur La Chambre, dans un beau noir et blanc, puis un autre duo avec Christophe sur La Man, lors d'une soirée d'hommage à Rachid Taha, puis une version live de Eisbar avec OlivierCadiot et Stephan Eicher, une version "confinée" (germaine) de Radioactivity, puis un Home Studio (confiné aussi) de Que sera votre vie ?, suivie par la découverte (si on n'arrête pas ça s'enchaîne tout seul et ça ne s'arrête jamais) d'un autre Home Studio, celui d'Emilie Loizeau, magnifique

99d78f8d9f9da99400bcf666243e3f977244a090

*

“Entre le divertissement futile et l’ennui profond, il y a une place pour la culture” (Michaël Fœssel, philosophe)

*

Printania Vesoul


A Monop, cet aprèm', on a frisé l'incident diplo : une seule caisse ouverte, est en train d'y passer un bonhomme qui a visiblement fait des courses pour jusqu'à bien après le 11 mai, la dame derrière est tellement prudente qu'elle est restée à au moins 5m de distance, c'est trèèèès long tout de même, nous sommes encore deux derrière elle ; s'ouvre alors la deuxième caisse où va s'installer, changeant de file, la dame qui était à 5m, mais ne semble plus se préoccuper de la proximité de la caissière, et passe donc illico, suivie par une (jeune) cliente qui était derrière moi et a senti le vent tourner (comme elle n'a que deux bricks de lait ça va aller vite, alors hop! je change de file), et j'assiste à la violation de l'espace Schengen de la dame qui était devant moi avant (à la première caisse), qui est en train de poser ses emplettes sur le tapis roulant, par une jeunette, siblement rebelle, sans masque, eye-liner noirissime pli mauvais à la bouche, qui vient se coller carrément contre elle, juste derrière et poser des sacs de fruits et légumes dans le panier posé par terre juste devant la caisse, donc à moins de 10cm de l'autre dame, qui se retourne alors , et lui explique tant bien que mal, à travers son masque, qu'elle doit reculer et respecter les distances requises, ce à quoi la jeune ronchonne entre ses lèvres un genre de "mmmmmgrumpf je vais pas te contaminer..." peu amène, et je suis en train de poser mes courses devant ma caissière en me demandant si elles vont en venir aux mains ou genre guerre atomique, mais la dame a tourné les dos, et la jeune a préféré battre en retraite et changer de caisse (elle est venue se placer derrière moi mais en restant cette fois à distance respectable), tandis que, devant, le premier monsieur (celui qui faisait ses courses jusqu'à après le déconconfinement) est toujours en train de ranger ses trucs et ses machins dans ses sacs...

*

mainImage-full-9587419
aigrettes

* la libraire de Vesoul serait-elle moins courageuse que ses collègues bisontins (qui ont rouvert en formule drive) ? Elle a carrément mis sur sa porte un papier s'adressant à ses lecteurs et leur disant qu'en tant que lecteurs ils devaient avoir bien des livres à livre et que ce n'était pas la peine de commander des livres maintenant...

* les pharmacies sont autorisées à vendre des masques au public dès lundi, mais lundi y a pas de masques...

* sur l'échope du barbier, un papier annonce qu'il réouvrira aux alentours du 11 mai, et qu'en attendant il souhaite aux gens de se porter bien (mais, en regardant derrière le papier on distingue qu'il y a de la lumière à l'intérieur, et quelqu'un est d'ailleurs installé en train de s'y faire raser...

* le chocolatier champion du monde a de nouveau fermé sa boutique (c'était juste pour Pâques ?) -ou bien juste parcequec'est lundi ?-

*

vEQo2RKVb0idJQpFYSAIxcV5E3MKSs_original

"La seule de mes partenaires féminines avec laquelle je n'ai pas couché, c'est Jack Lemmon." (Tony Curtis)

*
Orne : 27
Nièvre : 22
Haute-Saône : 67
Doubs : 113

*

28

*

J-15 ?

Posté par chori à 05:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 27 avril 2020

CCCC42

Quarante-deux jours...
Quarante-deux jours, et puis quoi ? Et puis rien... (ou presque)
(supplément images du ouiqinde, j'allais oublier)

*

DSC04130

CsbMWGZXEAEgSXd

71PYzB-lgmL

Biala-un-monde-de-fenetres-par-Gustav-Willeit-1

7e7480efeb16fb53173bb989c3e4b19f

DSC04422

Par_la_fenetre

Le Cheval de Turin 2

DSC04412

9782845052185-475x500-1

DSC04353

fenêtres endormies

Green Book affiche

2020_lm_souviens-toi_ici_par_la_fenetre_01-15c0e

ae4a9cbe1bc9267e91ccc30f87540a93

A28389

fenêtres endormies

DSC01075

P1210071

AutTardi_25082009_112153

DSC04195

Screenshot_2020-04-27 Image Etude comparative et intertextuelle sur le thème des fenêtres

18481380[1]

DSC00118

DSC00120

DSC00127

P1020470

Fenetre-Sur-Cour

signatures

DSC00140

34d49514-a42f-42e3-8bc3-8c80fc904ba9_fenetres

Screenshot_2020-04-27 J'ai une maison pleine de fenêtres Loisirs Nourriture Vin(1)

1589-desktop-des-mots-par-la-fenetre-1

femme-fenetre

DSC00161

tumblr_ead0b5cb2022ef4bdb0e166d357dadd7_3ffc8692_540

cle-des-champs

DSC00178

410STcGfedL

demi-mot

*

27

J- 16?

Posté par chori à 06:52 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
dimanche 26 avril 2020

CCCC41

Screenshot_2020-04-24 Liseuse - Libération
Si on m'avait dit qu'un jour Libé titrerait sur la vacance...
(ah, la vacance...)

*

sixième semaine et demie... chacun(e) s'est installé(e) dans sa zone de confort de confinement, le rythme affolé des premiers temps s'est ralenti, apaisé, le temps passe mais comme si pas vraiment, on est installé chacun dans le hamac de son existence, suspendu, indolent, à regarder au ciel les nuages passer, la terre tourner, et le téléphone aussi sonne moins souvent, avec moins de frénésie que dans les premiers jours, où on l'avait à coeur de confirmer aux autres qu'on existait, et par là même qu'eux aussi nous le confirment

*

tiercé-libé du jour : il fallait jouer
1) Philou (8h18)
2) Catherine (11h13)
3) Yvain (11h31)

*

"Cette enquête révèle que plus d'un Français sur dix (13%) considère avoir été infecté par le virus. Mais rien n'est moins sûr. En effet, seuls 1% d'entre eux ont été diagnostiqué par un test de dépistage, 3% déclarent avoir eu des symptômes et consulté un médecin, 5% disent avoir ressenti les symptômes mais n'ont pas consulté et 3% n'ont pas eu de symptômes mais sont persuadés avoir été contaminé.
Par ailleurs, plus d'un sondé sur six (17%) affirme avec certitude avoir été en contact avec une personne diagnostiquée par un test de dépistage.

Les sondés estiment par ailleurs bien respecter les gestes barrières, essentiels pour limiter la propagation du coronavirus. 87% des personnes interrogées assurent pas serrer la main, ni embrasser leurs proches, 85% évitent les regroupements, 72% maintiennent une distance d'un mètre avec les autres personnes. Néanmoins, seuls 68% se lavent les mains plusieurs fois par jour à l'eau et au savon, 67% utilisent des mouchoirs à usage unique et 55% toussent ou éternuent dans leur coude ou un mouchoir. 

Certains gestes, comme l'utilisation du gel hydro-alcoolique (20%) et le port de masques (6% tout le temps, 15% souvent), sont encore moins systématiques mais s'expliquent également pour des raisons liées à leur faible disponibilité." (actu.orange)

*

quarante-et-quelquième jour de conconfinement et si j'avais respecté les prévisions que je m'étais faites tout au début (chaque jour un livre chaque jour un film) je devrais en être donc peu ou prou à mon quarante-et-quelquième bouquin (les films je n'ose même pas en parler j'y reviendrai plus tard), mais que nenni point du tout je dois en être au quatrième à tout casser (je parle des vrais livres en vrai papier avec des vraies pages qui se tournent, je ne compte même pas par exemple les petits bouquins en pdf de chez gallimarduche de la collection Le chemin (d'élégants opusculets de 12 pages, que je télécharge et stocke comme un écureuil les noisettes pour l'hiver (comme pour les chroniques de Pierre-Emmanuel Barré -- (y êtes vous allés ?) il y en a un nouveau chaque jour et ils sont numérotés, chez Le Chemin on en est au n° 13 (Aux enfants de Noé, de Jacques Réda, en date du 24 avril) tandis que chez Barré on en est au 43 -j'ai tout regardé, j'adore ce mec, je le redis et je vais fermer là cette parenthèse digressive je dirais même folâtreuse, qui s'en va (dis)courant gaiement dans les hautes herbes, puisqu'à l'origine je voulais vous parler de Terry Pratchett, je ferme donc là pour passer à la phrase suivante.
Terry Pratchett, donc, et Les Annales du Disque-Monde.
j'ai lu de la SF quand j'étais jeune, pas mal, beaucoup même, et d'un coup ça s'est un peu tari, les vieux ne m'intéressaient plus et les jeunes ne m'intéressaient pas, j'avais un peu de mal avec l'heroic fantasy (j'ai dévoré le trilogie de John Varley, Titan / Sorcière / Démon qui n'en était peut-être pas vraiment, et j'ai bien aimé aussi des bouquins de Orson Scott Card, que m'avait fait découvrir Régis et puis l'intérêt s'est tari et je suis passé à autre chose...)
Et puis voilà que le rédacteurenchef de mon blog de polar préféré, qui m'a fait découvrir tant de belles choses (Hiaasen, Dorsey, Haskell-Smith, Larry Brown -je lui dois quelques belles fières chandelles) revenait avec insistance sur le plaisir que lui procurait la re-lecture des volumes de la série (commencée en 83, il y en a à présent une quarantaine) et donc, mine de rien, j'ai commencé à acheter par-ci par-là les bouquins de cette série, en essayant de commencer par les premiers... et donc conconfinement aidant voilà que je m'y suis mis.
J'ai commencé par le premier :

La_Huitieme_Couleur

C'est une écriture très dense, qui décrit par le menu un univers complètement délirant et loufoque, (furieusement loufoque), avec tout l'éventail des créatures requises pour ce genre d'aventures (un mage raté, des voleurs de grand-chemin, des dragons, des dieux qui jouent à des jeux de société, un coffre qui marche, une épée qui parle, et j'en passe... et c'est magnifiquement drôle...

*

Screenshot_2020-04-25 Coronavirus qu'est-ce que le stop and go , l'une des stratégies à l'étude pour gérer l'après 11 mai

*

espoir
  1. 1.
    Fait d'espérer, d'attendre (qqch.) avec confiance.
    J'ai le ferme espoir, j'ai bon espoir qu'il réussira.
    Synonymes :
    espérance
    • C'est sans espoir
      c'est désespéré.
    • Ses espoirs se sont réalisés
      ce qu'il espérait.
    • Personne sur laquelle on fonde un espoir.
      Vous êtes notre seul espoir.
  2. 2.
    Sentiment qui porte à espérer.
    Être plein d'espoir.

*

O : 27
N : 22
H-S : 66
D : 112

*

26

J-15 ?

*

 

Posté par chori à 06:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 25 avril 2020

CCCCC40

Screenshot_2020-04-21 Les 15 chansons incontournables de Christophe

pour Philou (clin d'oeil amical)

*

re-mix
Emma en route pour Belfort est passée pour me déposer Vendredi ou les limbes du pacifique, que j'avais envie de relire, et m'a en plus laissé une clé avec un mix "en réponse au mien"

1) SOUDAIN (Etienne Daho)
2) LA MAISON OU J'AI GRANDI (Françoise Hardy)
3) ON N'EST PAS LA POUR SE FAIRE ENGUEULER (Boris Vian)
4) CHEVAL MOUVEMENT (Kat Onoma)
5) JEROME (Lizo)
6) BB et BC
7) HYGIAPHONE (Zaz)
8) LA VIERGE AU DODGE 51 (H-F Thiéfaine)
9) LE 6 SEPTEMBRE (Fontaine et Areski)
10) LOST DAYS (Other Lifes)
11) BAD DECISIONS (The Strokes)
12) EN RAPPEL (HervéHervé)
13) IMMENSITA (Andrea Lazslo de Simone)
14) CA C'EST FAIT (Jean-Louis Murat)
15) WISH YOU WERE (celui de Pink Floyd, repris par je ne sais pas qui...)
16) TA FÊTE (Stromae)
17) THE ONLY ONE (yan Wagner/ Etienne Daho
18) FUR ALINA (Arvo Part)
19) ALCALINE(Christophe)

chacun des morceaux répondant, dans l'ordre,  à chacun des miens, soit par le titre, soit par le thème, soit par l'interprète,  ...mix malin et mix joli!

*

privilège : les abonnés à téléramuche (en partenariat avec canal vod) peuvent regarder gratos le délicieux IT MUST BE HEAVEN d'Elia Suleiman.

*

Screenshot_2020-04-21 LIBE-20200421 - liberation_20200421_21-04-2020 pdf

*

"Voici une astuce pour anticiper la suite des événements liés au Covid-19 en France : écouter Jean-Michel B. et se dire que c'est l'inverse qui arrivera. Généralement, ça marche. Le ministre de l'Education nationale est, depuis le début de la crise, champion en matière de parole contredite. Nouvel exemple hier quand l'Elysée a expliqué que la reprise des cours le 11 mai se fera sur la base du volontariat, «sans obligation de retour à l'école». Et que disait B.le 15 avril sur LCI ? Eh bien ceci : «L'école est obligatoire, c'est la loi qui le dit. Je n'ai pas dit, contrairement à certaines interprétations que ça n'est pas obligatoire. En revanche, c'est progressif donc tout le monde n'y va pas tout de suite.» Mazette, le théorème de B. se confirme encore ! «Sur le plan social, nous devons être volontaristes. Nous devons aller chercher certaines familles que nous n'arrivons pas à contacter aujourd'hui pour leur demander que leur enfant rejoigne l'école dans l'intérêt de l'enfant», ajoutait encore le ministre de la Contradiction nationale." (Libé/ChezPol)

*

c'est vrai que le temps passe

colza

un ami du temps passé (un vieil ami ? un ex-ami ?) m'envoie ça par mail et ça me fait rigoler, parce que longtemps j'en ai eu un plein carton dans ma cave (que je suis allé vider à la déchetterie avant que de déménager...)

*
aigrettes

mainImage-full-9587419

*

rétrospectivement je suis plutôt content de ne pas (ou presque) avoir envoyé  de voeux pour cette année 2020, évitant ainsi de l'imaginer "bonne"...

*

(jeu) c'est toujours celui qui a gagné qui dit à l'autre "ce n'est qu'un jeu..."

*

comme d'hab', synchronicité des larmes (de leur surgissement, en tout cas) avec Emma

*

Manue trouve que ça serait une bonne idée si le producteur régional pensait à mettre une petite cerise dans chaque bouteille de gel hydro-machin fabriqué localement (pour la, justement, couleur locale)

*

la même souhaiterait que, la prochaine fois qu'elle vient faire les courses en ville, je lui organise un petit "café/escalier" (quelle bonne idée!)

*

(entendu dans une pub culturelle) "Nous sommes tous des rêveurs, si nous ne rêvions pas, nous mourrions..." (il y en a des pour qui je n'en suis pas vraiment sûr...)

*
mes copines qui ont un jardin (Dominique, Manue, Catherine P.) se plaignent en choeur de la sècheresse et attendent avec ferveur l'arrivée de la pluie

*

"Vous les verrez bientôt, ils sont en tissu, lavables et réutilisables cinq, vingt, trente fois…", a précisé le ministre de la Santé, Olivier V., dimanche 19 avril. "L'écrasante majorité de ces masques 'grand public' répondront à des critères de filtration à 90%, a-t-il garanti deux jours plus tard. Ces masques ont l'intérêt d'être protecteurs, là où d'autres masques (...) n'offrent pas de garantie de protection parce qu'ils ne filtrent pas des particules suffisamment petites pour empêcher le virus de pénétrer ou de sortir."
(france info)

*

 

24

*

J-16 ?

 

Posté par chori à 05:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 24 avril 2020

CCCC39

"C'était un des foyers de l'épidémie de coronavirus en France. Des travaux épidémiologiques menés par l'Institut Pasteur dans un lycée de Crépy-en-Valois (Oise), et publiés jeudi 23 avril, révèlent que le taux de personnes présentant des anticorps contre le Sars-Cov-2 n'est pas suffisant.
L'étude, mise en ligne sur le site de publication de preprints MedRxiv, a été réalisée du 30 mars au 3 avril. Conduite sur 661 participants, cette étude, réalisée à l'aide de tests sérologiques "très performants", avec "moins de 1% de faux positifs", montre que 25,9% d’entre eux ont été infectés par le virus et présentent des anticorps. Un taux qui diffère nettement entre le groupe composé des lycéens, des professeurs et du personnel (40,9%) et celui où figuraient les parents et la fratrie des lycéens (10,9%)." (france info)

*

"L'invitation est envoyée par SMS : "Apéro sur le palier ce soir. OK pour toi ?" Deux heures plus tard, à 20h30, après que la France a applaudi ses soignants, les cinq voisins débarquent au fond du couloir, un paquet de Curly dans une main, des canettes de bière dans l'autre. Le plus proche habite la porte juste derrière. Le plus aventurier n'a eu que trois étages à monter. Ce soir-là, dans cet  immeuble du 13e arrondissement de Paris, "ça sent la vraie vie".
Les fesses posées à même le parquet, on papote de tout et de rien. Cédric, à l'initiative de ce mini-rassemblement clandestin, rappelle quand même les gestes barrières : on laisse un bon mètre entre chacun, on ne trinque pas, et on ne se touche pas. "En deux heures, c'était plié", raconte le trentenaire. "Tout le monde est rentré dans son appartement avec le sourire. Ça nous a fait un bien fou à tous, on avait besoin de lâcher prise."" (franceinfo)

*

 "En Vendée, le véhicule utilitaire d'Edouard ne lui sert pas seulement à se rendre sur des chantiers. Le soir, après le travail, l'artisan s'autorise quelques détours avant de rentrer. "Je vais voir des copains et des copines, histoire de décompresser un peu, explique-t-il, en déchargeant sa camionnette. Mon patron ne le sait pas et c'est mieux comme ça. Il ne serait pas très content." Quant aux gendarmes, il ne les a pas encore croisés. Et "au pire", que risque-t-il s'il se fait arrêter ? "J'ai l'attestation de mon employeur, je leur montre et je dis que c'est un déplacement professionnel." Circulez, il n'y a rien à voir." (franceinfo)

*

 

90514311_2592362307707946_2309365711325102080_n18

(celui-là vraiment je l'adore)

*

l'esprit des murs (maigrichon)

tumblr_9bd5acdefa6f466a78ddd2a237904862_671c736c_400

*

autre esprit des murs ?

DSC00044

colza ou pas, quelqu'un l'a cassé...

*

"Dans quel état d’esprit êtes-vous ?
"On est à la mi-temps du confinement et ça va exactement comme tous les autres jours [rires]. Je dirais même plus : on est sur une reproduction à l’identique de mon humeur. Bref, ça va de façon redondante ! Plus sérieusement, je trouve la situation moins étrange qu’elle ne m’apparaissait au tout début, où j’étais vraiment dans une bulle à longueur de journée avec l’impression que tout s’arrêtait. Depuis un mois j’ai un peu pris le pli. L’aspect étrange est parti. Je prends mon mal en patience comme tout le monde, et j’ai un peu moins l’impression d’être dans un film d’anticipation. Je suis dans l’écriture de mon prochain spectacle et, en réalité, j’avais anticipé ces neuf mois de janvier à septembre pour écrire. J’avais prévu de ne rien faire d’autre et de rester chez moi. Mais quand tu es chez toi parce que tu y es obligé et que tu sais qu’au même moment tous les autres sont, eux aussi, obligés d’être chez eux, ça change un peu la donne. Dans le contexte actuel, j’ai beaucoup de mal à penser à autre chose qu’à cette situation." (Thomas VDB in Téléramuche)

*

Ho ho ho

Grâce à Thomas VDB, je viens de découvrir les chroniques (vidéo) de confinement (une par jour, aujourd'hui la quarantième -rugissante!-) de

Pierre-Emmanuel Barré
et c'est énorme!

"L’humoriste grande gueule, ex-chroniqueur dézingueur en chef des politiques sur France Inter (La Bande Originale), tient un journal de confinement en vidéo depuis neuf jours qui vaut tous les carnets de bord de Leïla Slimani ou Marie Darrieussecq. Dire que ce rendez-vous humoristique est l’une des plus belles choses qui sortiront de ces longues semaines de confinement est un euphémisme. Pierre-Emmanuel Barré et son personnage de « sale con » à l’humour acide et cynique, sort le lance-flamme contre les incohérences des décisions gouvernementales. Ses vidéos ingénieusement filmées chez lui dans les Cévennes (avec en guest-star sa femme, la talentueuse et drôlissime Giedré, et son chien Miskine), façon fin du monde, sont déjà en passe de devenir le remède le plus hilarant et nécessaire au stress et à la peur ambiante. À voir sans tarder." (Téléramuche)

pe-barre

pe_barre07_0_0_0

 

*

je lis à Marie, au téléphone, le gros titre que je suis en train de lire

"DIRECT. Déconfinement : le retour des élèves à l'école se fera sans obligation et sur le principe du volontariat, annonce l'Elysée"

et elle me répond aussitôt, très justement, "volontariat de qui ? des enseignants ou des parents?"
je lis alors la suite, écrite en beaucoup plus petit, et le sous-titre précise :
"Ce sont les parents, au final, qui décideront", a annoncé l'Elysée, lors d'une rencontre avec les élus locaux."
(je respecte la taille des polices de caractères)
Ben voyons... Ponce-Pilate, vous avez dit ?

*

5ea12a778256bfe6c810f514

(c'est en 2019 qu'on est le moins mort)

*

"A en croire Jean-Michel B. environ 4% d'élèves ont décroché depuis le début du confinement et la mise en place des cours à distance. Un chiffre qui, pour Najat V.-B, est très en-deçà de la réalité. «On sait que près de 1,8 million d'enfants vivent sous le seuil de pauvreté, qu’énormément de familles sont dans l'incapacité d'accompagner leurs enfants. Honnêtement, on est beaucoup plus proche des 20%, à mon avis, d'élèves qui ont décroché ou qui ont été perdus. [Le chiffre de 4%] a été donné un peu au doigt mouillé», avance-t-elle sur France Inter ce matin. Mais sur quoi se base l'ex-ministre de l'Education nationale ? «Sur ce qu'on sait du manque d'équipements numériques, du nombre de décrocheurs. Tous ces sujets sont connus», précise «NVB», pas vraiment plus précise que son successeur." (Libé/ChezPol)

*

"Désormais, Edouard Philippe fait des présentations powerpoint longues comme un jour de confinement sans promenade autorisée pour dire aux Français «ce que l’on sait et ce que l’on ne sait pas». Mais cela n’est pas nouveau chez lui. (...) «Quand vous ne savez pas, dites que vous ne savez pas.» C’est encore le meilleur moyen de ne pas dire de bêtise. (Libé/ChezPol)

*
aigrettes

mainImage-full-9587419

sollicitudes :

* Catherine qui m'envoie un message disant qu'elle revient de la biocoop, qu'elle a deux pains, et me demande si j'en veux un...

* Coralie et Pépin passant me rendre les dvd qque je leur avais prêtés et en récupérer 20 nouveaux me laissent en souvenir un plat de tiramisu fait maison (merci Co) avec même le chocolat pour saupoudrer... j'en suis tout ému

*
Orne : 27
Nièvre : 21
Haute-Saône : 63
Doubs : 106

*

 

23

*J-17 ?

 

Posté par chori à 05:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 23 avril 2020

CCCC38

Et hop! Sixième semaine! on a déjà fait le plus gros (hihi c'est le cas de le dire) Bon on s'emmêle un peu dans les comptes vu qu'on (= je) avait tablé sur un cocofinement de 10 semaines comme in China, et que le 11 mai ça ne fera "que" neuf semaines, où l'école reprendra un peu pour certain et pas trop pour d'autres (et voilà que on réutilise ce terme délicieux de "rentrée échelonnée"... mais qui là fait un peu froid dans le dos, vu que, comme dans un dessin de Willem, des petits personnages courent dans tous les sens, affolés, en criant "on reste calme! on reste calme!" s'apostrophant, postillonnant, se contredisant, en criant de plus en plus en plus fort "ON SAIT! ON SAIT CE QU'IL FAUT FAIRE! ON SAIT CE QUI EST BON POUR VOUS! CROYEZ NOUS!" alors que nous (= le peuple, les gens, vous, moi) on les regarde, un peu sidérés, passer en courant, dans un sens puis dans l'autre, depuis les fenêtres de nos appartements (on peut ouvrir les fenêtres ou pas ?) et (cette dernière parenthèse fut démesurée et confuse, un peu comme certain discours de certain premier ministre) non seulement l'école (on parle des GS, des CP et des CM2 pour ce qui concerne le primaire) mais aussi certains magasins (lesquels ? lesquels ? bah celui-ci là, et peut-être celui-là tiens, mais pas celui qui est entre les deux...) selon le même principe de galopades, de confusion, d'approximations et de contradictions...
Bon moi le 11, je ferai comme si rien du tout. Comme si de rien n'était du tout. J'attendrai la semaine du 18 (la dixième semaine) où mon cortex m'enverra alors des ondes positives et mon cerveau sera comme un gros chat qui ronronne.

*

slip masque

slip masque 2

 (désolé les filles je n'ai que la version "garçon")
(et je précise , comme Coralie me l'a conseillé, que c'est moi qui ai fait le bidouillage tout seul avec mes petites mains)

*

pappus (on devrait dire "pappi") ou aigrettes :

mainImage-full-9587419

(enfin, des petits machins de rien qui s'envolent dans le vent...)

*

la livraison des courses de Super U ce matin a été effectuée par un jeune homme souriant et barbu aux yeux clairs, avec un bermuda fleuri et un petit tatouage sur l'intérieur du poignet, il s'appelle Romaric (et j'ai même son 06, quand il m'a appelé pour me prévenir de son arrivée), il a porté tous les sacs d'un coup, il n'avait pas de masque mais je ne me souciais pas des distances de sécurité

*

ce matin, en dessous de la boîte aux lettre trois petites crottes disposées en triangle dont Nelly (ma propriétaire), pelle et balayette en main, m'a assuré qu'il s'agissait de crottes de fouine(s), et que ce n'était pas la première fois qu'elles venaient là pour ce faire

*

ils sont très réactifs à Libé, j'ai écrit la semaine dernière pour leur dire que j'avais changé d'avis et que finalement je voulais de nouveau l'avoir dans ma boîte, et hop! ce matin il y était

*

c'est la première fois que j'enregistre un arbre en train de craquer, de façon répétitive, comme s'il exprimait sa souffrance (d'ailleurs il a été dument sanglé pour ne pas s'ouvrir complètement)

*

je suis allé à pied jusqu'au Super U pour chercher du gel hydro-alcoolique de production locale (la distillerie de Fougerolles) dont Nelly venait de m'annoncer l'arrivage (dilemne : quelle case cocher sur l'attest' ?)

*

oui, quand je vais faire les courses à pied (hihi), je suis tellement flippé que je dois marcher trois fois à ma vitesse habituelle

*

DSC04475

Il y a cette fleur solitaire qui a poussé de l'autre côté de la rue,  en face, juste sous la fenêtre de droite des gentils gays du rez-de-chaussée ... Je me demande si ce ne serait pas par hasard un clin d'oeil botanique... Dis, Philou, ça serait-y pas du colza, par hasard ?

*

Orne : 27
Nièvre : 21
Haute-Saône : 62
Doubs : 99

*

22

(Tintin en Turquie)

 

J-18

 

Posté par chori à 06:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 22 avril 2020

CCCC37

très joliment commencé la journée (il est 6h20) par un splendide ciel bleu et rose, après un épisode des Shadocks sur madelen

*

"Avec cette batterie de joyaux, il n’y a plus qu’à rester à la maison, arpenter les couloirs entre deux films et appeler ou skyper avec ses amis, ses proches ou ses amants, pour profiter d’une merveilleuse semaine sainte sans processions, chants ni mantilles." (Pedro Almodovar, après avoir donné ses conseils de livres et de dvd (en films, il a tout bon : sérénade à trois, Certains l'aiment chaud...) sur téléramuche

*

* "Seuls 5,7% des Français, soit 3,7 millions de personnes, auront été infectés par le nouveau coronavirus au 11 mai, jour du début du déconfinement, selon des estimations (en anglais) présentées dans une prépublication de l'Institut Pasteur, mardi 21 avril. Un niveau très insuffisant pour éviter une deuxième vague épidémique si toutes les mesures étaient intégralement levées à cette date. "Pour que l'immunité collective soit suffisante pour éviter une deuxième vague, il faudrait 70% de personnes immunisées. On est très en dessous", explique l'auteur principal de l'étude, Simon Cauchemez." (franceinfo)
Bon alors, on fait quoi ? on sort, on se touche, on s'embrasse, on danse, on se contamine, ceux qui doivent mourir meurent, et voilà ?
(J'ai du mal à comprendre...)

*

le tiercé-libé de ce matin
n°1  : Dominique
n°2 : Catherine
n°3 : Sylvain

*

tiens, un peu de... masochisme (ce mot est vraiment très moche) de laisser-aller et d'auto-apitoiement n'a jamais fait de mal à personne, n'est-ce pas ? couvrons-nous donc la tête de cendres, flagellons-nous, serrons notre haire et notre discipline, soupirons (comme Snoopy sur sa niche qui fait SIGH) et pleurons, amis, pleurons... dis quand reviendras-tu?
ce qui me manque, (par exemple) :

 

20180625_125129

fjt au café 1

DSC00665

fête d'anniversaire

20180709_130028-1

fjt au café 2

IMG_20161203_123200

expo Twombly

DSC02989

concert Tambours du Bronx

GROUPE

Cerisaie

DSC02017

workers

DSC04467

Eurocks

DSC02904

Coulevon & trémières

20191229_152956

no comment

IMGP0441

à Gy

DSC02895

Bussang

20191011_222757

à Scey

20191026_141852

Foire aux Livres

DSC08812

tous ensemble le 14 juillet

"par exemple", hein...

*

la maison Gallimard met () à disposition de qui le veut bien des petits bouquins dans une forme de résurrection de la collection "Le chemin", gracieusement (0€ c'est bien marqué), et pour le moment un petit bouquin par jour (j'ai pris le train en route, là c'est le n° 11, Michel, de Jean-Marie Laclavetine , et il est daté du 21 avril... Des tout petits livres, mais très plaisants à télécharger

*

comme quoi on peut même réussir à être surpris dans ces jours où pourtant tout se ressemble (aujourd'hui comme hier et pareil que demain, la nouvelle médaille d'amûûûr) :
moi bête et discipliné je fais où on me dit de faire, et j'étais resté sur : courrier mercredi jeudi vendredi, pas courrier samedi dimanche lundi mardi
... et voilà-t-y pas que, deux fois dans la journée, au téléphone j'entends mes copines qu'elles ont reçu du courrier aujourd'hui même, ce jour, présentement, face à mon étonnement Emma  (11h) avait supposé qu'à Gy le régime postal n'était pas le même qu'ici, et Babeth (19h) pensait qu'elle avait peut-être oublié de relever sa boîte hier, ce qui m'a tout de même un peu titillé, et je me suis donc chaussé pour aller vérifier de quoi il en retournait...
J'ouvre donc ma (petite) boîte avec circonspection, pas sûr de mon coup, et elle est toute remplie la mignonnette ! Un journal de télé! une lettre de MSF et surtout, chacun dans son enveloppe, deux trucs que j'avais commandés : un pyjama "comme dans les films" et une carte-mémoire...
Comme quoi j'ai bien fait de mettre trois facteurs sur le post d'hier!

*
Orne : 25
Nièvre : 19
Haute-Saône : 60
Doubs : 99

*

21

J -19

Posté par chori à 05:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 21 avril 2020

CCCC36

*
(vies minuscules)

rétro : une journée "de folie" :

ce soir regardé le quatrième épisode de la saison 5 du Bureau des Légendes (tandis que passaient sur au même moment Canal en live les épisodes 5 et 6) -le retour de Marina!

à 19h petit repas du soir "frugal" (avocat / soupe de lentilles / restes de jambon de la raclette d'hier)

à 18h le sacro-saint rituel appel téléphonique quotidien avec Dominique (que nous respectons depuis le premier soir, tout tout premier soir...) une sorte de passage obligé de la journée, comme qui dirait la clé de voûte de notre -minuscule , cf plus haut- édifice quotidien, ce qu'on a fait ce qu'on a vu ce qu'on a dit ce qu'on a mangé ce qu'on pense ce qu'on espère etc., en général prélude à l'apéro et/ou aux infos régionales

à 16h j'étais en train de faire (enfin) le grand ménage de la cuisine et du plan de travail, avec les fenêtres ouvertes, de la musique, et le voisin en face du dernier étage qui m'observait benoîtement (enfin, comme il observe benoîtement, posté à sa fenêtre,  tout ce qui se passe dans la rue en contrebas (il a la chance d'avoir la vue "sur le 15") au cinéma la caméra aurait fait un zoom arrière, pour resituer ma fenêtre ouverte parmi les autres fenêtres -ouvertes ou pas- de la façade)

(avant) insectes : une invasion de grosses mouches bruyantes in the kitchen, disparues après que j'ai tout nettoyé et les fenêtres ouvert + une grosse guêpe qui a passé quelques heures contre le carreau supérieur de la salle de bain, avec obstination

avant, reçu une page de Philou qui m'a particulièrement touché et spécialement mis en joie, parce que James Salter, parce que L'Ami Américain, parce que les camions garés, parce que les NNV manifestent soudain un semblant d'attention pour les autres, parce que les photos de la fin, page que j'ai savourée en plus à une heure inhabituelle (d'habitude c'est plutôt à celle de l'apéro)

encore un peu avant retrouvé Marie comme tous les lundis pour jouer au scrabble virtuellement, et (un peu) réfléchi -ça m'arrive-  pour finir par me dire que hein cette histoire de score et de points et de classement, ça n'avait aucun sens, et que je devrais bien ne rien en avoir à foutre hein

et avant à midi j'ai enfin mangé ces côtelettes d'agneau à propos desquelles Dominique m'avait fait tellement envie l'autre jour (avec des flageolets)

et encore avant  comme presque tous les jours le plaisir de partager avec Emma au téléphone (pour une fois c'est moi qui ai appelé) qui a vaillamment terminé le rangement de leur bibliothèque gyloise (avons évoqué Kundera et Cortazar, Dickson Carr, les horribles couvertures bleuâtres en J'ai Lu des Ellery Queen oh notre jeunesse lectrice...)

bref, comme ça s'est chanté, un lundi au soleil...

*

en france on en a 3

les_saints_de_glace_mamert_pancrace_servais_mois_de_mai

(11,12, et 13 mai) >>>>>> argh 11 mai... bon sang mais c'est bien sûr!

en italie ils en ont 4!

Santi_di_ghiaccio

mais bon :

unnamed

(la St Urbain, c'est le 25 mai!)
(et quand on sera là on aura fait 10 semaines comme j'avais marqué depuis le départ sur mon calendrier hebdomadaire :

*

l'esprit des murs 1 :

tumblr_8f9e9927a7967608ca928892749b8962_b0768e76_1280

*

discussion potatoes avec Manue :

Amandine / Charlotte / Pompadour (à Argirey)
+ Belle de Fontenay à Authoison (tiens tiens pourquoi les patates ont toutes un nom féminin ? pourquoi on ne planterait du Beau de Fontenay, du Louis XV, du Gros Marcel ou du Petit Kévin, hein ?)

*

l'esprit des murs 2 :

tumblr_d245609a8c82acfd3c38f06b62d3165d_43f3c5d9_1280

*

un américain a déclaré que "le mois de mars 2020 était le mois où il y avait eu le moins de tueries de masse depuis mars 2002..." (je sais qu'il faut citer ses sources, mais je ne suis hélas pas parvenu à retrouver le post, il me semble que c'était sur tumblr)

*

Cocovirus : pourquoi de nouveaux cas apparaissent encore après plus d’un mois de confinement ?

>Parce que le confinement n’est pas totalement hermétique

>Parce que des Français continuent de travailler

>Parce que le nombre de tests a beaucoup augmenté

>Parce que la maladie peut se transmettre sans se sentir malade."

(franceinfo) , je mets juste les grands titres hein

*

la date d'ouverture des écoles a été fixée -en principe- le 11 mai : c'est la St Mamert
La date de sortie pour les vieux a été, elle, fixée à la St Glinglin -toujours en principe, bien sûr-.

*

tiens, pour les joueurs de scrabble (et les autres aussi) : il s'agit de trouver les 6 anagrammes de REANIME (et sans tricher, hein? je l'ai fait tout seul avec mes petits neurones)
réponses demain s'il y en a que ça intéresse

*

R0

"«Nous avons évoqué ce concept un peu technique, mais absolument essentiel, qu’on appelle le R0 […] : le nombre de personnes qu’un malade infecte ; la transmission de la maladie à partir d’un malade, vers combien de malades. Si on ne fait rien, parce que cette maladie est assez contagieuse, on observe un taux de l’ordre de 3 à 4 […]. Pour réduire l’épidémie, il faut que le R0 […] soit égal ou inférieur à 1. C’est comme ça que nous sommes capables de réduire la circulation du virus […] et d’éteindre l’épidémie progressivement. Grâce au confinement, les épidémiologistes estiment que nous avons réussi à faire passer ce R 0 [à une valeur voisine de] 0,6. C’est-à-dire que dix malades n’infectent que six nouvelles personnes.»

(...) Le taux de reproduction de base d’une maladie est une notion centrale en épidémiologie. Elle permet de caractériser le potentiel épidémique d’une maladie. Pour estimer précisément ce taux il est possible de prendre en compte de très nombreux facteurs. Toutefois, dans sa version la plus simple, le calcul dépend de trois paramètres essentiels.
Premier facteur : la période durant laquelle la maladie est contagieuse (s’exprime généralement en jours).
Deuxième facteur : le nombre de personnes différentes avec lesquelles on est en interaction durant une période donnée (s’exprime généralement en «nombre de contacts par jour»).
Le dernier facteur est celui de la probabilité de transmission, autrement dit la facilité avec laquelle une contamination peut survenir à l’occasion de chaque «contact». Cette variable peut être influencée par différentes mesures de protections (lavage des mains, port de masque, etc.).
En multipliant les deux premiers facteurs, on obtient le nombre de contacts potentiellement exposés au cours de la durée de contagiosité. En multipliant par le dernier facteur, on dispose d’une estimation du nombre de personnes qu’un individu infecté est susceptible de contaminer. Autrement dit : notre taux de reproduction de la maladie.
Si un malade peut en infecter plus d’un autre, la maladie se déploie rapidement. Dans le cas d’un R0 de 2, un individu en contaminera deux, chacun d’eux en contaminant deux autres, qui en contamineront eux-mêmes deux autres… 1, 2, 4, 8, 16, 32 : non seulement la maladie se déploie, mais elle se déploie vite.
Lorsque l’on parle de R0 inférieur à 1, cela signifie que si l’on prend un grand nombre de personnes infectées, on constate qu’elles n’ont réussi à contaminer qu’un nombre inférieur d’individus. Si ces nouveaux malades contaminent eux aussi un nombre encore plus petit de malades… la contagion finit par cesser d’elle-même." (Libé, CheckNews)

facteurs

(les 3 facteurs)

*

(prix négatif)

Le baril de 159 litres de pétrole brut coté à New York, qui s'échangeait encore à 60 dollars en début d'année et à 18,27 dollars vendredi soir, a finalement terminé à -37,63 dollars après un plongeon épique, jamais vu sur le marché pétrolier.

*

Orne : 25
Nièvre : 18
Haute-Saône : 60
Doubs : 95

*

20

J-20?

 

Posté par chori à 05:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]