Digressions Diverses Durant le Déconconfinement


(en gros -!- on prend les mêmes et on recommence, quoi!)
puisqu'officiellement les choses ont changé
(nous sommes à présent des déconconfinés, yeah!)

j'écris ceci à l'ancienne ère pour moi c'est aujourd'hui pour vous ce sera hier
mais qu'est-ce que ça change, hein ?

plus de papier ausweis bitte ça c'est à peu près la seule chose qui m'intéresse (je l'ai déjà dit), pour le reste...

je voulais pour aujourd'hui ne mettre que des images (post précédent) mais j'avais envie de dire deux ou trois choses, sans qu'il soit question de bilan, puisque rien ne s'arrête et que juste quelque chose se transforme presque en autre chose mais pas tout à fait

les gens, d'abord
un merci aux suiveuses et aux suiveurs :

merci à Alex, Anne-Marie, Annette, Babeth, Blaireau 58, Brigitte (ma soeur),  Catherine, Catherine P., Christine C., Christine P., Claude W., Coralie, Dominique, Dominique B., Emma, Fran, Francette, Hervé, Isa & Fan, Isa T., Loulou, Malou, Manue, Maria, Marie, Martial, Mimi T., Nelly B., Pascal, Pépin, Philou, Régis, René, Sylvain, Thierry G., Véro, Yann, Yvain, Zabetta,

qui m'ont rendu, chacun(e) à sa façon ce conconfinement plus agréable (qui m'ont, comme chante Barbara "rendu la vie un peu moins monotone..." )

avec Dominique, on a réalisé qu'avec notre appel quotidien depuis le premier jour du conconfinement on avait passé environ 55 heures à parler...   deux jours entiers plus encore une matinée, ça fait drôle quand même

et donc, tiens, récapitulons :

j'ai préparé une bisque de homard, une omelette aux fleurs de pissenlit (deux, en fait), des champignons farcis, des quenelles,  quelques risottos (on ne devrait pas dire risotti ?) un gâteau châtaignes chocolat d'abord sans cuisson puis avec, quelques quiches, deux soupes aux fanes de radis, des lentilles en salade, du fenouil à l'orange,  cuisiné beaucoup plus assidûment vers le début que vers la fin, préparé environ deux bouteilles de kéfir par semaine, liquidé le ratafia de coings de Yves R., son vin de noix auparavant, bu en apéro  du cidre, du kir breton, du Viognier, de la bière à la châtaigne, de la Guinness, aux repas une bouteille de Rully dont je n'ai pas noté l'année (offerte l'an dernier par Philou), une d'Arbois Poulsard 2004 (dont je me demande encore d'où elle provenait), une d'Alsace qui me venait de Dominique, une  de Sauvignon (présentement pas tout à fait vide encore) quelques litres de jus d'orange, un de pomme/framboise, dix-huit litres de lait, deux de lait de chèvre, une bière bio sans gluten, manqué de pain, été ravitaillé en pain, puis eu trop de pain, fait un pudding avec le pain en trop (dont je n'ai mangé que la moitié, trop poufpouf), petit-déjeuné avec des biscottes sans sel, des biscottes complètes, du wasa bio complet, du pain grillé bio de chez la boulangère, des tartines craquantes multi-céréales, du pain de mie toasté, de la baguette idem, du méteil ibidem, oh et puis on s'en fout puisque ça va continuer dans la même veine (oh FJT de mon coeur où es-tu ? Dis, quand reviendras-tu ? -comme chantait, encore, Barbara-...)

*
(la preuve que ça continue tout pareil :)
Orne : 33
Nièvre : 25
Haute-Saône : 74
Doubs :134
(il y en a plus  dans le Doubs que dans les trois autres départements réunis : 134 >33+25+74)

*

le journal de confinement de Pierre-Emmanuel Barré snif c'est fini aujourd'hui avec le numéro 58

Capture d’écran (194)

*

dernière minute (6h55) : finalement je ne suis pas sorti ce matin, à l'heure où blanchit la campagne, pour respirer le grand air de la liberté, et courir au ralenti dans le vent comme un grand goéland, comme je l'avais un peu romantiquement (un peu naïvement aussi) imaginé : il pleut comme vache qui pisse (ce gouvernement qui n'est pas très doué visiblement pour anticiper les choses aurait-il , pour une fois, réussi à faire le bon choix, en choisissant précisément le jour où la météo était carrément la plus pourrie de toute la décennie pour dire aux gens : "allez-y mes biquets, allez-y sortez, vous pouvez circuler librement!") donc, je reste au chaud, comme d'hab', je petit-déjeune, et ensuite je retourne me coucher

*

11

 

 J!