mercredi 13 mai 2020

DDDD3

Ce petit bonheur-là, depuis le temps que je l'attendais : ce matin, à 7h30, je suis descendu, soleil, fond de l'air à peine frais, tonique, quoi, rues presque désertes, pour aller chez le boulanger, sans ausweis bitte!, juste pour acheter une baguette et un croissant (allez, j'en ai pris deux, je les ai bien mérités depuis le temps!) et ça m'a fait du bien

*

le proximité entre attestation et arrestation

*

l'esprit des murs :

tumblr_6cc0b164d675afde9e338ad32f7d2979_93037d75_1280

*

je me sens très précisément comme un hamster en train de tourner dans sa roue

*

l'esprit des murs 2 :

tumblr_111f0c72528768e667358a43bf14ef79_a6b9a957_1280

*

scrabble

l'ordinateur de scr*bble pro est vraiment un gros enfoiré de sa race...

*

la proximité entre protocole et proctologue

*

cannes-2020

une petite pensée pour le Festival qui devait commencer aujourd'hui (et mes ami(e)s qui devaient y aller) et qui pour la première fois de son histoire (excepté l'édition de 1968) n'aura pas lieu... dans quels limbes cinématographiques vont se retrouver les films qui y étaient prévus ?  notamment tiens celui de

Capture d’écran (200)

*

Les fameux masques promis par la municipalité n'étant toujours pas arrivés (hin hin rire bête), j'ai rappelé Zabetta (qui m'en avait proposé un, juste de dépannage) pour lui demander si c'était toujours ok, et je suis parti pour ma grande promenade à pied toujours sans ausweis bitte!, la deuxième de la journée, quelle folie! pour l'aller chercher.
J'ai décliné sa proposition de rentrer chez elle, elle m'a précautionneusement tendu le masque à travers la grille, et nous avons discuté quelques minutes de part et d'autre de ladite grille, puis j'ai repris ma route, d'abord direction chez Quévy (mais ils n'ont pas "rouvert" et ne fonctionnent toujours qu'en drive), puis direction la ville, où je me suis dit "tiens et si j'en achetais, des masques, en pharmacie ?" La première n'en avait pas encore ("la semaine prochaine"), la deuxième si mais le patron a mis un temps prodigieusement long avant de me les rapporter (des "catégorie 1 garantis 15 lavages", dont il m'a expliqué le processus de nettoyage avec beaucoup de précision(s)) derrière moi la file d'attente commençait à s'allonger, j'ai pris un plus un petit tube individuel de gel hyro-alcoolique, et j'ai continué mon chemin de retour vers la maison (la Poste, la pâtisserie, le pont, Monop, la grande rue) sans avoir envie de m'arrêter nulle part (il y avait effectivement beaucoup plus de monde que les autres jours, partout), et je suis vite rentré en me disant "Je n'ai pas envie de vivre dans ce monde là où il faut partout faire la queue à 1,50m de distance avec un masque sur le museau" et la ferme résolution, donc, de sortir le moins possible. Le moins possible, oui.

*

dernière minute (5h37) un sms de Dominique m'apprend que ça porte un nom :le  "syndrome de la cabane" (une psy interviewée préfère parler du "syndrome de l'escargot").

*

DSC00564

DSC00561

(le ciel était superbe, quand je suis sorti, cet après-midi)

*

Orne : 34
Nièvre : 25
Haute-Saône : 75
Doubs : 136

*

13

 

 J+2

 

Posté par chori à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]