supplément ouiqinde en images : aujour'hui, le syndrome :

9782203550780-475x500-1

la vie en cabane

Nouveau-site-la-cabane-du-breton

cabane1

md2132666371

cabane-grande-est-la-maison-600x600

R-11991028-1526134518-3979

cabaneafrite_pochette

19997460

cabane coco

ulule-1

cabane aux souvenirs

BO10618

moileloup1-870x730

20145

ma-cabane-1224981-264-432

816N4AUhwhL

*

"dépucelé du déconfinement"

C'est la façon dont  Jeanne a résumé la situation (esprit de synthèse et concision de la formule) juste avant que je parte, pour décrire mon statut à ce moment-là (dans mon vocabulaire à moi, ça donnerait plutôt "dépupucelé du déconconfinement"), après ces quelques heures passées à Authoison, ce dimanche où j'étais venu pour apporter à Manue les masques qu'elle avait commandés via Dominique, et rencontrer sa petite tribu in situ (et in vivo).
Après-midi donc sous le parasol, d'abord café servi avec gâteau de Marthita, fraises de Thérèse, crème fouettée no sugar et coulis de fraises (j'ai pris de tout)... puis, tiens, un petit tarot (à 5) -ça faisait longtemps- pour se remettre dans le bain du déconcon (gel, talc, tousser dans le coude, distance la plus règlementaire qu'on pouvait), bref un moment presque normal, "comme avant", quoi...
Martha a gagné, ensuite on a bu notre joli smoothie vert (concombre / pomme / poire / citron / épinard) que les filles venaient juste de blender..., avant de se séparer non sans une petite visite guidée du jardin de Manue (par Manue) bref une joyeuse effervescence familiale, qui me montrait que ça pouvait être plaisant de se confiner à plusieurs...

*

18

*

J+7