Tu verras, tous les deux
On se dira des mots affreux
dégueulasses
Qu'est-ce que tu veux
C'est la vie qui salit les godasses
Tu verras tous les deux
On s'offrira des tremblements de cœur
Tachycardie et plein d'ennuis
Ca va grimper sur l'échelle de Richter

Nos deux corps ne seront plus radiateurs
Nous aurons froid quand l'hiver viendra

Et c'est pour ça
Que je mettrai tous nos mots d'amour
Sur un compte bancaire
Hypothécaire à Genève
Oui c'est pour ça
Que je mettrai nos premières nuits d'amour
Sur un compte bancaire
au pays des secrets, après guerre
Car le temps n'arrangera pas nos affaires

Tu verras tous les deux
Nous ne serons plus comme deux amants
Aux épaules collées
Mais deux aimants aux pôles opposés
Tu verras, tous les deux
Ce sera à nouveau Guernica
Bombardement d'emmerdements
Je sais, c'est pas très marrant

Et c'est pour ça
Que je mettrai toutes nos nuits d'amour
Sur un compte bancaire…

Et c'est pour ça
L'écho de nos nuits d'amour, c'est ça nos économies…

(paroles/musique : Jean Bart)