J'ai tendance à paniquer assez facilement, je le reconnais, et ce fut un peu le cas, ce jeudi soir à 20h et quelques, en écoutant -bruit de Marseillaise tadam tadam ta ta ta taaa ta dam- le discours officel du président.
Waouh! Tous les établissements scolaires, de la crèche à l'université, fermés à partir de lundi, c'est quelque chose que je n'avais encore jamais vu de ma vie "en vrai", et ça m'avait déjà des petits airs d'apocalypse... Comme on trouve dans les mauvais romans, j'avais l'impression de vivre un mauvais rêve, je me disais que j'allais me réveiller, que tout ça c'est du pipeau. Eh bin non.
(d'abord, surtout, ne pas céder à la panique)
La déclaration du premier ministre en a remis une couche. fermeture des restaus, des bars, des cinémas, et de tout ce qui n'était pas indispensable à compter de samedi soir minuit.
Pour une durée indéterminée (un mois au minimum).
Restez chez vous. Mais par contre dimanche allez voter. Pffff n'importe quoi.
Cette épidémie, cette pandémie, pendant longtemps ça m'a semblé très loin (la Chine) puis un peu moins loin (l'Italie) puis trop près (Mulhouse), avec toujours ce sentiment d'irréalité. De se dire, comme dans cette ancienne campagne à propos du sida "il ne passera pas par moi"...
Avec toutes les incertitudes, et approximations (et rumeurs et contre-vérités) concernant le cocovirus (c'est la maman de Manue qui l'a baptisé ainsi...) , sa transmission, ses symptomes, la conduite à tenir, les numéros à appeler, le dépistage, les soins, et les probabilités de guérison (Bon, si je le chope, j'ai 2% de chances de mourir, en principe) c'est dur de se faire une idée précise du truc.
Le moyen le plus sûr, finalement c'est de rester chez soi. Encore plus lorsqu'on est tout seul. Si on est deux, trois ou quatre, (la famille, quoi) les risques de contamination sont multipliés d'autant, non ? Alors que si tu restes tout seul chez soi, peinard, ("et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard...", Léo Ferré, Avec le temps) tu risques d'autant moins, non ? (Me semble-t-il.)
Confinement, donc.
Comme avant un départ pour un long voyage dont on ne sait pas combien de temps il va durer... Check bouffe ? ok! boissons ? ok! PQ ? ok! Dvds? ok! Bouquins ? ok! Abo Netflix ? ok! Compte à rebours et go !
(nous sommes lundi après-midi et on annonce une nouvelle inervention présidentielle pour ce soir... m'étonnerais pas qu'on nous annonce le confinement "sérieux", en plus de l'annulation des législatives... la suite confirmera si je suis devin ou pas...)

L'allocution était un peu embrouillée, pas franche du collier, puisque n'a été annoncée que pour 15 jours une "réduction des déplacements" (n'ont pas été prononcés les mots "confinement total" ni même "à l'italienne" alors que c'était de ça qu'il aurait dû être question...) il a par contre été dit et répété "nous sommes en guerre..."
CONFINEMENT c'est comme ça qu'il aurait fallu dire
(C'est vrai que quinze jours c'est beaucoup moins long -ça fait beaucoup moins peur- que quarante-cinq...)

Tintin-bande-dessinée-Hergé-perroquet-comportement-conflit-psittacidé-oiseau-animal-animaux-compagnie-animogen-21